24.1°C
Klar

Lutte canarienne

La lutte canarienne est le sport vernaculaire par excellence des îles Canaries. Elle a été mentionnée pour la première fois par les chroniqueurs arrivés sur l’île à l’époque de la conquête de l’archipel. D’après ces historiens, les Guanches réglaient leurs différends dans le cadre de combats leur permettant de faire la preuve de leur noblesse, de leur habileté, de leur force et de leur courage. Le vaincu respectait toujours la parole du vainqueur.

La lutte est un élément indissociable des fêtes des villages les plus traditionnels et importants de la commune de Tías, berceau de grands lutteurs. Le costume, connu sous le nom de « ropa de brega », se compose d’un pantalon court et ample, enroulé jusqu’à mi-cuisse pour faciliter l’empoignade, et d’une chemise à manches courtes.

Le « terrero » (l’arène) est un espace circulaire recouvert de sable où se déroule la lutte ou « agarrada ». L’objectif est de faire toucher le sable à son adversaire avec n’importe quelle partie du corps autre que les pieds. Pour cela, les lutteurs utilisent diverses techniques ou « mañas » aux noms singuliers (burra, cango, pardelera chascona, vacío, traspiés, cogida de muslo, levantada, etc.). Les équipes se composent de 12 lutteurs chacune, qui sont éliminés au bout de deux chutes. Chaque lutteur représente un point. Les « puntales » sont des lutteurs qui, en raison de leur technique ou de leur force, viennent renforcer les équipes et doivent faire tomber plus d’un adversaire par combat.

Pin It on Pinterest

Share This